« C’est une triste chose, de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas » Victor Hugo

Le sol : tout commence ici -



 

 

Le sol est avec l’atmosphère le milieu dans lequel la plante s’épanouit. Non seulement support du végétal, il est le milieu nourricier vivant où se développe une vie biologique intense au service de la plante qui vient y plonger ses racines.

 

En bon état,  le sol doit contenir et fixer les éléments nutritifs, laisser pénétrer l’air ou la chaleur, retenir l’eau sans excès. Formidable usine biologique, où s’opère une multitude de transformations des matières organiques ou minérales, pour les mettre au service du végétal, le SOL est par essence le lieu où se développent la faune et la flore vivant sur le sol et dans le sol.

Dans ce milieu naît une association entre les racines des plantes et la flore, pour des échanges symbiotiques. HELAS, pour diverses raisons : négligence, ignorance, ou simplement par économie ce sol est devenu un vulgaire support, du fait de l’utilisation systématique et intense de la chimie.

On en paie actuellement les conséquences : stérilité, acidité, battance, foyer de maladies, concentration d’éléments traces (cuivre, zinc, etc…), déséquilibre total des nutriments, perte irrémédiable de la personnalité appelée TERROIR.

 

Il existe pourtant une solution : redonner une vie aux sols, par l’intermédiaire de l’humus.

Pour cela il faut utiliser des composts exclusivement élaborés à partir de végétaux ligneux et feuillus qui seuls sont capables de fournir l’unique et indispensable colloïque organique du sol : l’HUMUS.

L’amendement organique va permettre de diminuer la battance des sols, et permettre à l’eau de pluie de pénétrer. Cette « éponge humide », va absorber l’eau de pluie et la relâcher lentement et régulièrement dans le temps, diminuant de ce fait les besoins en eau.

 

L’utilisateur averti distingue les amendements en fonction de leur valeur humique potentielle et en devenir et les amendements à libération nutritionnelle rapide et lessivable (à base de fumier, fientes, sous produit de l’agroalimentaire…).

Sachant qu’un amendement organique ne doit être pas recherché pour ses valeurs de base N.P.K, mais au contraire pour sa capacité à stimuler durablement la vie biologique du sol, rôle primordial du compost végétal à fort pouvoir humique et à libération lente.



Ferme de Cléjust - 110 Chemin de Malaret 31220 Cazères - Mobile : 06 29 07 02 71 -Email : popot.corinne67@gmail.com
-Email : kiwiclejust.cazeres@gmail.com
-RCS 491 945 481 000 19 APE 0125Z