Quelques pensées sur le Bio et le Conventionnel

Tout simplement différent -



   
Que penser du Bio ou du Conventionnel ?
Les produits issus de l’agriculture biologique ont indéniablement une qualité gustative différente qui est certainement dû au savoir-faire des agriculteurs bio qui sont particulièrement attentifs à leurs produits. Cependant, il est important de souligner que les agriculteurs qui ont choisi des filières conventionnelles sont tout aussi soucieux de la qualité de leur travail. Deux façons de procéder différentes et répondant à un même besoin vital : s’alimenter. Chacun est libre de sa pratique en Bio ou en conventionnel tout comme le consommateur est libre d’acheter chez l’un ou l’autre des producteurs.

Que dire également du prix des produits bio/conventionnel :
Le prix dans les cas du Bio et du conventionnel a une base qui est le coût de revient où l’on rajoute la marge du producteur puis éventuellement les marges de l’ensemble des intermédiaires. Ce  prix se retrouve sur les starting bloc du marché de la consommation en compétition sur l’échelle régionale, nationale et internationale. Les quantités de production vont entrer dans la course et faire diminuer ou grimper les prix. Enfin, le prix doit être psychologiquement attractif. Mon point de vue est qu’il est difficile voir impossible de comparer les prix du Bio et du conventionnel puisqu’à la base  il n’y a aucune donnée semblable. Le seul point commun est que les produits portent le même nom ; pour le reste ils sont différents.

Et pour le kiwi, puisqu’il s’agit du sujet qui nous intéresse ?
La culture du kiwi ne nécessite pas l'emploi de pesticides, tout le monde le sait maintenant. Il s’agit d’un fruit qui arrive à s’auto prémunir des maladies, des insectes qui pourraient l’attaquer. Donc tout producteur de kiwis a tendance à dire qu’il fait du Bio.
Pourtant il y a une différence : En tant que producteur pratiquant en  bio, il y a la garantie de l'absence d'intrants toxiques susceptibles de s’accumuler dangereusement dans l’organisme. Il y a la garantie de préserver la fertilité des sols sans l’adjonction de désherbant et du coup une probabilité plus grande d’avoir des kiwis plus riches en nutriments essentiels. De plus, le fait de préserver le terroir permet pour certain de redécouvrir de nouvelles saveurs. 
Malheureusement, le résultat est que son coût de revient est plus élevé par rapport a du conventionnel. En effet, les interventions de la taille de l’herbe et des branches faites manuellement par du personnel sont multipliées par trois du fait de ne pas passer de produits chimiques aux pieds des arbres. Les actinidias sans ces ralentisseurs de croissance ont une vigueur extraordinaire. Du coup le personnel saisonnier a un travail pour presque toute l’année. Donc, il n’y a que des éléments positifs pour la nature et pour l’homme.

Alors faut-il penser que le Bio est cher ou que le conventionnel devrait être moins cher ? 

« Je m’engage à avoir un prix identique au conventionnel. Même si nous avons un coût de production plus important dans l’agriculture biologique ; j’estime que quel que soit le revenu, tout le monde a le droit de bien s’alimenter. De plus, nous sommes dans une période de crise.  J’espère donc que vous serez nombreux à venir en profiter en cueillant de vos propres mains cette émeraude précieuse ». 
                                                                      
Corinne POPOT – Responsable de la Ferme de Cléjust
 
 
 
 


Ferme de Cléjust - 110 Chemin de Malaret 31220 Cazères - Mobile : 06 29 07 02 71 -Email : popot.corinne67@gmail.com
-Email : kiwiclejust.cazeres@gmail.com
-RCS 491 945 481 000 19 APE 0125Z